Objectifs

Les objectifs du projet sont de :
- engager une démarche partenariale d'économie circulaire avec EPCI, chambres consulaires et ALEC
- mobiliser les entreprises de 3 zones d'activité dans une démarche collective
- identifier leurs flux de matière et d'énergie
- proposer des scénarios de synergies d'écologie industrielle
- les mettre en œuvre

Méthodologie

Le projet est organisé en 2 phases :
PHASE 1 : ANALYSE DES OPPORTUNITÉS DE SYNERGIES ET COOPÉRATIONS
Le pré-diagnostic a été réalisé au premier trimestre 2015, il a consisté en la réalisation de la cartographie des entreprises de chaque zone, l’identification des flux probables des différentes entreprises et le recueil des données disponibles sur les entreprises et le fonctionnement des ZAE.
Suite à cela, le Parc a mandaté les cabinets Dervenn et Portances pour réaliser une étude plus précise des flux et potentialités de synergies. Terminée en 2016, elle a permis d'identifier les principaux flux sur le territoire et surtout d'échanger avec les entreprises pour définir ensemble les actions à poursuivre.

PHASE 2 : CONSTRUIRE UN ÉCOSYSTÈME INDUSTRIEL LOCAL
L'objectif du Parc d'Armorique est d'aboutir à des réalisations concrètes, qui illustrent la capacité d'un territoire rural à investir l'enjeu de l'économie circulaire, dans une logique de co-construction.
La phase 2 consiste donc assez naturellement à mettre en oeuvre les solutions identifiées avec les entreprises, les différents partenaires étant chef de file chacun selon ses compétences et domaines.
Ainsi, la thématique relative à l'énergie fait intervenir la CCI du Finistère avec les Visites énergie, mais aussi le Parc d'Armorique avec la réflexion sur le photovoltaïque partagé.
Enfin, concernant les déchets le Parc lance une expérimentation sur les palettes usagées tandis que la Chambre régionale des Métiers et de l'Artisanat poursuit son action de prévention des déchets via le programme Réparacteurs


.