Bois local : la filière Koad an Arvorig


Dispersé, mais très présent, l'arbre avec ses nombreuses essences structure un paysage rural de bocage et, au début du siècle dernier, constituait une ressource économique majeure pour la population rurale. À l'échelle régionale, on constate que 90 % du bois présent en Bretagne n'est pas exploité, si ce n'est sous la forme de bois d'énergie. Dans ce contexte de sous-utilisation, accompagné par le parc d'Armorique, le collectif Koad an Arvorig souhaite promouvoir le bois local en circuit court.

Si la dispersion et la variété des essences renforcent les fonctions écologiques de cette forêt diffuse, elles rendent difficiles sa mise en valeur, donc sa rétribution. De ce constat est né en 2015 le collectif à l'échelle régionale, baptisé Koad an Arvorig (bois d'Armorique). Ouvert aux propriétaires, artisans et architectes, il a pour objectif de valoriser en bois d’œuvre, les petits volumes dispersés de bois local en s'appuyant sur les filières courtes.

Une cinquantaine de professionnels fait partie de ce collectif. Assurer la formation des acteurs ou encore la mutualisation de matériel spécialisé.

Une bourse aux bois est déjà fonctionnelle et permet de faire connaître offre et demande, avec également un annuaire des professionnels.
https://www.comptoirdesboislocaux.fr/

Que vous ayez du bois à valoriser, ou envie de construire avec des ressources locales, n'hésitez pas à contacter le réseau via l'adresse mail "admin at koad-an-arvorig.org".

image koadanarvorig.jpg (0.8MB)
Hangar vélo en bois local - scierie mobile

Photo de gauche :
garage à matériel & vélos, services parcs & jardins Ferme Bellec
maitre d’ouvrage : Ville de Lorient
conception-réalisation & formation sur chantier : J-Luc Le Roux

Photo de droite : scierie mobile de Jérôme Le Tur, chantier à Menez Meur (Parc d'Armorique, Hanvec)