Que faire des palettes ?

Cette question est récurrente chez les entreprises qui commercialisent ou transportent des produits, avec fréquemment l'enjeu d'un stock grossissant de palettes lorsqu'elles ne sont pas consignées et/ou qu'elles sont abîmées.

Le Pays Terre de Lorraine, un regroupement de 4 communauté de communes (au centre de la Lorraine, à l'ouest de Nancy, à équidistance de Reims et de Strasbourg) a initié en 2015 une réflexion autour de l'économie circulaire. Rapidement, la question des palettes a émergé.

A partir de ce besoin, 2 ESAT locaux (l'ESAT d'Allamps et l'Association Fraternité Sud Lorrain) ont proposé un service de collecte des palettes. Cette proposition a été facilitée par la création d'une association d'entreprise, qui garantit un volume d'affaires suffisant, et un tarif réduit de ce service pour les entreprises adhérentes.
Le but de leur activité : collecter les palettes, les remettre en état et les revendre lorsque c'est possible, et les valoriser si elles ne sont pas réparables. Lorsque des entreprises n'ont pas le temps de s'occuper de leurs palettes consignées, les structures d'insertion le font à leur place et s'assurent un complément de revenu.

L'autre intérêt de l'insertion est que ces prestations rentrent dans le périmètre des obligations d'emploi de travailleurs handicapés auxquelles sont soumises de nombreuses entreprises et collectivités publiques. Ainsi, les interventions des structures d'insertion pour la gestion des palettes des entreprises peuvent venir en déduction de leur obligation.

image allamps_paletets.jpg (0.3MB)
En Lorraine, des ESAT rendent possibles l'économie circulaire pour les palettes